Emmanuel Cazeneuve (Hesus) : « Nous souhaitons profondément digitaliser le BTP »

Retour sur le Grand Prix des Entreprises de Croissance, édition 2015 : aujourd’hui zoom sur Hesus, lauréat du secteur « Greentech et Énergies ».

Décideurs. Comment définiriez-vous votre stratégie de croissance ?
Emmanuel Cazeneuve. Nous avons choisi une stratégie de croissance organique avec des actions qui ont eu pour but l’augmentation du chiffre d’affaires. Ces actions ont été les suivantes : évolution du site internet, outils numériques pour aider nos parties prenantes, utilisation d’un CRM (Salesforce) en collaboration avec nos clients, animation sur nos réseaux sociaux, tenue d’un blog.

Hesus souhaite profondément digitaliser le BTP. Nous sommes aujourd’hui le leader en matière de dépollution et d’évacuation des terres polluées. Demain nous souhaitons devenir le référent de la traçabilité des déblais inertes grâce à SolDating, plate-forme d’échanges de terres inertes. Actuellement nous travaillons sur le développement de nouveaux produits numériques qui viendront révolutionner le transport du BTP.

Décideurs. Quelles ont été les clés du succès de votre croissance ?
E. C. Premièrement, le souhait de casser les codes et la pugnacité du dirigeant à amener une aide clé en main à ses clients. Deuxièmement, une bonne gestion financière, des investissements bien pensés nous ont permis d’avancer sereinement avec une croissance de 2 400 % en six ans.

Décideurs. Quels sont les obstacles que vous avez dû affronter pour permettre une forte croissance ?
E. C. Nous n’avons pas vraiment rencontré d’obstacles financièrement car la société a été rentable dès la première année. Notre réel problème est le recrutement de collaborateurs qualifiés. Étant dans un secteur masculin répondant à des règles archaïques, nous avons rencontré des difficultés quant à la sélection des candidats souhaitant évoluer dans le secteur du BTP. L’une de nos grandes actions a été de féminiser le milieu.

Décideurs. Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs qui visent une forte croissance ?
E. C. La première règle est de bien gérer sa trésorerie. Les décalages de trésorerie des entreprises peuvent les faire plonger dans le rouge. Il est essentiel de sélectionner ses clients et de bien s’entourer de loyaux fournisseurs. L’entrepreneur doit gérer au quotidien ses investissements et savoir bien s’entourer (avocats, experts comptables, banquiers ainsi que la BPI).

Décideurs. Pour financer leur croissance, quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs à l’aune de votre propre expérience ?
Tout d’abord, il s’agit d’être bien accompagné. Dans notre cas ce fut par la BPI. Cette collaboration nous a permis d’avoir accès à un panel de toutes les subventions auxquelles nous avions droit. En second lieu, il est essentiel de se poser les bonnes questions d’où l’utilité de réaliser son business plan pour anticiper les réelles dépenses et appréhender au mieux le futur.

Décideurs. Comment avez-vous géré votre levée de fonds et vos relations investisseurs ?
Après avoir travaillé et fait évoluer notre business plan, nous avons pris conscience que Hesus avait besoin d’une certaine somme d’argent pour aller plus vite et accompagner au mieux sa croissance. Nous en avons discuté avec le conseil d’administration et le comité de direction ainsi qu’en interne. Pour gérer cette levée de fonds le plus sereinement possible, nous avons fait le choix de nous faire accompagner par un spécialiste des levées de fonds.

Source : Magazine-decideurs.com

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *