Nouvelles perspectives pour les enrobés amiantés

La maintenance de la chaussée est une intervention récurrente pour l’entretien du patrimoine routier. Certains enrobés mis en place dans le passé contiennent des produits dangereux pour la santé (amiante ou hydrocarbures lourds (HAP). Par conséquent, afin de limiter les risques pour le personnel intervenant et pour l’Environnement, le Maître d’Ouvrage ou le producteur de déchet a obligation dorénavant la caractérisation chimique de l’enrobé.

I/ L’amiante

Quelle que soit son nom ou son utilisation, l’amiante est toujours d’origine naturelle. L’amiante est une roche cristallisant sous forme de bâtonnets, plus ou moins longs ou fins  qui, inhalées, peuvent induire un risque sur la santé.

1. Le Chrysotile

Dans les années 70, une entreprise de travaux routier a mis en place un procédé pour rendre l’enrobé plus performant. Cette nouvelle formulation consiste à introduire de la fibre d’amiante (entre 0,5 et 2%)  afin de fixer le bitume pour augmenter la teneur en liant. La mise en œuvre de l’enrobé est facilitée, performance mécanique de la bande de roulement est meilleure et l’entretien moins récurant.

2. L’actinolyte

Des carrières exploitent depuis des années des agrégats qui sont introduits dans les enrobés. Cet agrégat peut naturellement contenir une autre famille d’amiante appelé Actinolyte.

II/ Les hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques sont des éléments hydrocarbonés, constituants majoritaires des goudrons (résidus de raffinage du pétrole ou de charbon). Leur constitution sous formes de cycles les rendent dangereux pour la santé humaine et difficilement voire non dégradables.

Les HAP peuvent rentrer comme constituants des liants de l’enrobé. Leur concentration peut déterminer les modalités de gestion de ce type de déchet.

Si la teneur en HAP <50 mg/kg

Les enrobés peuvent être admis en centre d’enfouissement ISDI, ou bien être revalorisés à chaud (en centrale d’enrobé) ou à froid (recyclage sous voiries).

Si la teneur en HAP >50 mg/kg

Au-delà de cette valeur réglementaire de 50 mg/kg, les enrobés ne peuvent plus être considérés comme redevables de l’ISDI et doivent donc être traités dans des installations agréées.

Sous respect des seuils d’acceptation, les déchets d’enrobés peuvent être valorisés à froid, ou bien être traités e, installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) ou dangereux (ISDD).

HESUS peut vous proposer une prise en charge complète de la gestion d’évacuation de vos enrobés amiantes et goudronnés. Nos collaborateurs experts en logistique et en gestion de chantier, pourront vous accompagner sur le choix de la filière optimale de traitement.  Vous améliorez ainsi le rendement de vos évacuations pour vous concentrer sur votre savoir-faire des travaux.

Nous avons pour philosophie l’accompagnement, la simplicité, la flexibilité et la performance pour ainsi toujours être l’entreprise partenaire de vos évacuations. Aujourd’hui en tant qu’entreprise de prestation de service, nous voulons être un acteur majeur pour la rentabilité et l’efficacité de vos chantiers d’évacuations.